L'ULM, qu'est ce que c'est ?

L'ULM ou Ultra léger motorisé représente une part grandissante de l'aviation de loisir et est composé d'un panel très varié de machines. Ainsi, il existe cinq classes d'ULM dont l'esthétisme est très différente mais au fond règlementaire commun très simple :

  • Monoplace ou biplace (un pilote et un passager)
  • Masse maximale au décollage (tout compris avec carburant et individus) de 300kg pour les monoplaces et 450kg pour les biplaces.
    Un dépassement de masse de 5 à 10% est autorisé si l'appareil est équipé d'un parachute structurel (c'est a dire attaché à la machine et non pas au pilote) ou de flotteurs.
  • Le moteur développe au plus 45 KW ( 61Cv) pour un monoplace et 60 KW (82 Cv) pour un biplace.
    Certaines classes autorisent des puissances supplémentaire
  • La vitesse de décrochage (vitesse a laquelle l'avion ne vole plus et se transforme "en caillou") ne doit pas excédée 65 Km/h

Nota : Certains ULM sont équipés de Rotax 912S d'une puissance maximale de 100 Cv. Ces moteurs ont été autorisés car cette puissance maximale n'est disponible que 5 minutes, la puissance maximale continue disponible pour ce moteur est officiellement de 81 Cv.

Classe 1 : Le paramoteur

ParamoteurSource : ulm.pendulaire.free.fr

Composition : Voile souple (ressemblant a un parapente) avec un moteur dans le dos

Puissance maximale :
Monoplace : 45KW (61 Cv)
Biplace : 60 KW (82 Cv)

Classe 2  : Le pendulaire

La catégorie représentant bien souvent le mieux aux yeux du public les ULM

PendulaireSource : ulmgray.com pendulaire a flotteurSource : easytrip.free.fr

Puissance maximale :
Monoplace : 45KW (61 Cv)
Biplace : 60 KW (82 Cv)

Poids maximal :

   Standard  Si parachute  Si flotteurs
 monoplace (en Kg)  300  315  330
 Biplace (en Kg)  450  472.5  495


Ces poids peuvent être augmentés de 5% si l'appareil est équipé d'un parachute et de 10% si l'appareil est équipé de flotteurs (mais attention, on ne peut pas cumulé les 2 augmentations)

Classe 3 : Le multi-axes

Le Fk9 appartient a cette classe, ces appareils sont bien souvent très ressemblant aux avions d'aéroclub :

   

Source : Humbert aviation

Puissance maximale :

Puissance maximale :
Monoplace : 45KW (61 Cv)
Biplace : 60 KW (82 Cv)

   Standard  Si parachute  Si flotteurs
 monoplace (en Kg)  300  315  330
 Biplace (en Kg)  450  472.5  495

Cette catégorie est en pleine croissance car les appareils ont considérablement évolués ces dernières années, les performances sont intéressantes, la règlementation nous encadrant est adaptée (pas trop présente comme en avions d'aéroclub), et les appareils sont très fiables (la présence du parachute de secours est sécurisante).

 Classe 4 : L'autogire

source : ulmstex.com Source : flyinparis.net

La pratique de l'autogire reste très confidentielle en France. Même si pour beaucoup, il n'inspire qu'une confiance toute relative, il cumule les avantages de l'avion mais aussi de l'hélico : Distance de décollage et d'atterrissage tres courte, perte du moteur non dramatique ( mais demande de maitriser l'autorotation).

Puissance maximale :
Monoplace : 60 KW (82 Cv)
Biplace : 80 KW (106 Cv)

   Standard  Si parachute  Si flotteurs
 monoplace (en Kg)  300  315  330
 Biplace (en Kg)  450  472.5  495

La charge rotorique doit être comprise entre 4,5 et 12 kg/m²

Classe 5 : L'aérostat ultra léger

Puissance maximale :
Monoplace : 60 KW (82 Cv)
Biplace : 80 KW (106 Cv)

Volume maximal de l'enveloppe :
-Si remplie à l'hélium : 900 m3
-Si remplie à l'air chaud : 2000 m3

 
[ L'ULM en bref ]
Copyright © 2004 - 2012 Tous droits réservés