Nous entrons ici enfin dans le vif du sujet.

Tout d'abord nous n'avons pas encore volé sur Fk9 (enfin maintenant si et je peux vous dire que nous n'attendons qu'une seule chose : Le samedi ou le dimanche en espérant qu'il fasse beau pour aller faire un petit tour ...
Une chose fait tout de même un peu frémir : Plus nous volons dessus, plus nous avons envie de voler ; cela doit être çà que l'on appelle l'addiction).
Donc nous n'avions jamais volé sur fk9
 mais des pilotes nous avaient confirmé ses performances et sa facilité de pilotage. Tous nous ont affirmé que l'appareil était sain et agréable à piloter (les mots sont faible, il faut l essayer pour le croire).

La commande a été passée au mois d'Avril 2003 pour une livraison initiale prévue Septembre 2003 mais l'arrivée du mark IV a retardé le calendrier de fabrication et finalement la livraison a eut lieu après de multiples rebondissements le 24 Décembre. (quel cadeau...).

Dès sa livraison nous nous sommes mis au travail (après bien sur s'être installer dans le poste de pilotage, histoire de rêver encore un peu plus et de visualiser le but à atteindre). 

Les grandes étapes :

  1. le ponçage et le masticage
  2. L'entoilage
  3. La peinture
  4. Les finitions
  5. Conclusion

 

La livraison

La livraison s'est faite par un transporteur indépendant, le transporteur attitré de B&F étant indisponible pendant les fêtes, et comme nous étions pressés de l'avoir, nous avons eut recours a cette solution (Il faut remercier le père de ma copine, travaillant dans le transport, il à réussi à nous organiser un rappatriment de l'appareil de Speyer en Allemange à notre garage en 48 heures et juste avant Nöel s'il vous plaît).

Le contenu

Hormis le fuselage et les ailes, nous avons eût :

  • Un carton contenant toutes les pièces en composite
  • Le carton du moteur
  • Le carton de la tubulure d'échappement
  • Un rouleau de 20 mètres de toile d'entoilage et un carton de produit pour cette dernière (colle et diluant)
  • Les vitres en Makrolon
  • Un carton "divers" avec les instruments et diverses pièces
  • Le stabilisateur (la bête fait quand même 2m40 en Alu avec rivets. Magnifique ce fut un crève coeur de le rayer pour le peindre).

Luc Vernay (revendeur du Fk9 à Gap) est venu contrôlé la livraison et prendre quelques clichés car c'était l'un des ou le premier mark IV en France.

Il faut savoir que le train d'atterrissage, les roues avec le système de freinage à disque sont déjà montés sur le fuselage du fk9, la chaise moteur est elle aussi déjà assemblée à la cage de survie. Les portes sont elles déjà montées et donc ajustées.

Introduction faite, passons aux grandes étapes de construction

 

  

 
[ La construction ]
Copyright © 2004 - 2012 Tous droits réservés